Les grands de Sylvain Prudhomme

"Brava Dulce, avait dit à la fin Atchutchi. Seulement je ne sais pas si on va pouvoir te garder. Je ne les ai jamais vus me mettre une telle pagaille. Elle avait commencé à venir plus souvent, gagné en aisance au micro, s'était habituée à chanter en même temps que Malan, ajoutant sa couleur, devinant... Lire la Suite →

Station Eleven d’Emily St. John Mandel

"Qu'était la Symphonie sans Dieter, la clarinette et Sayid ? Kirsten considérait Dieter comme une sorte de grand frère, peut-être un cousin, quelqu'un qui faisait partie intégrante de sa vie et de celle de la troupe. Dans l'abstrait, il semblait inimaginable que la Symphonie continue sans lui. Et même si elle n'avait jamais été proche... Lire la Suite →

Une saison ardente de Richard Ford

"Notre repas arriva, nous le mangeâmes tout en parlant des incendies de forêt : comme les villes et les usines ils se perpétuaient sans qu'on ait besoin d'intervenir. Ils avaient du bon car ils régénéraient l'endroit même qu'ils avaient brûlé ; quant aux êtres humains, d'après ma mère, eux aussi pouvaient parfois en bénéficier car,... Lire la Suite →

Fille, femme, autre de Bernardine Evaristo

"tu n'es pas notre fille au sens biologique du terme, l'informa son père au cours du déjeuner de son seizième anniversaire (c'était le moment idéal) elle avait été déposée dans un berceau sur les marches d'une église ils avaient attendu qu'elle soit en âge de comprendre un abandon mystérieux sans attestation, sans un mot, aucun... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑