Le diable tout le temps de Donald Ray Pollock

"Une légère brise soufflait sur la colline et rafraîchissait la sueur sur la nuque d'Arvin. Des branches craquèrent au-dessus de lui. Une touffe de fourrure blanche flottait dans l'air. Certains des os attachés par des clous et du fil de fer s'entrechoquaient doucement, produisant une musique triste, creuse. A travers les arbres, Arvin apercevait quelques... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑