Les femmes d’Heresy Ranch de Melissa Lenhardt

"Mon Dieu, ayez pitié", chuchotait Grace. Rebel avançait laborieusement dans la pente raide, et la posture élégante qu'elle avait réussi à conserver sur terrain plat n'était plus qu'un souvenir. L'encolure du cheval montait et descendait sous l'effort et Grace était couchée en avant, agrippée au pommeau, ballottée de droite et de gauche comme un brin... Lire la Suite →

Blackwater de Michael McDowell

Pour ce printemps les éditions Monsieur Toussaint Louverture ressortent la saga de Michael McDowell préalablement sortie en 1983 et qui connut un grand succès. A la manière des séries devenues une grande part de notre quotidien, la saga compte six épisodes, à raison d'un livre à paraître toutes les deux semaines. Nous voilà déjà à... Lire la Suite →

Les voyageurs de l’impériale de Louis Aragon

"Le charme de Reine venait de ce caractère inaccessible à la fois et prochain qu'elle avait terriblement. En tout cas pour Pierre qui attendait et redoutait à la fois de chaque mot, de chaque geste qu'il rompit l'enchantement et fît verser l'amitié dans une fièvre physique. Le scabreux était qu'il ne l'eût même pas embrassée.... Lire la Suite →

Vers Calais, en Temps ordinaire de James Meek

"Berna entra à cheval dans les rues de Westbury, baignées de la lumière safran qui précédait le chant du coq. Madlen marchait à ses côtés, elle remuait la cheville de sa maîtresse pour l'empêcher de succomber à la fatigue et de tomber de sa selle. Toutes les bêtes et tous les hommes dormaient encore. Le... Lire la Suite →

Le cœur cousu de Carole Martinez

"Frasquita regardait ses enfants dans la lumière vacillante des lampes à huile. Martirio et Pedro jouaient autour du poêle avec les poupées de tissu emplies de paille qu'elle leur avait cousues et la carriole, unique présent de José à son fils, tandis qu'Angela, épuisée par sa longue journée de travail à l'oliveraie, avait fermé ses... Lire la Suite →

La pierre et le sabre d’Eiji Yoshikawa

"Ensemble, tous trois se rapprochèrent de Musashi. Au même instant, le sabre de ce dernier perça l'air avec le bruit sec d'une corde d'arc, et un cri foudroyant remplit l'espace vide. Ce cri de guerre émanait non de la seule bouche de Musashi mais de son corps entier : la volée soudaine d'une cloche de... Lire la Suite →

Les Vilaines de Camila Sosa Villada

"La chaleur trans était identique. La couche de maquillage qui devenait toute collante, un masque de boue chaude bouchant tous les pores pour que notre âme ne s'échappe pas par ces orifices chaque fois qu'on nous frappait. Le visage tout entier devenait un masque, le plus beau des masques, avec des traits trans plus réels... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑