La zone du dehors d’Alain Damasio

"La Volte n'a pas besoin de moi pour vivre et se battre. Personne n'a besoin de personne pour se battre. Elle continuera sans moi. Avec la rage au ventre. Et cette rage-là la rendra plus violente, plus tranchante, prête à tout pour venger celui qu'on aura appelé le martyr de la démocratie... Tôt ou tard,... Lire la Suite →

Sur quoi repose le monde de Kathleen Dean Moore

"Les géographes établissent des cartes détaillées de la terre, à l'aide de photographies aériennes et de données provenant de satellites. Ces cartes sont des objets d'une grande beauté, avec des traits clairs et nets, des pixels et des à-plats de couleur. Puis les géographes se rendent sur les lieux qu'ils ont cartographiés, pour suivre les... Lire la Suite →

La Passe-Miroir – Livre 1 de Christelle Dabos

"Perplexe, Ophélie s'agrippa à ce qui lui tomba sous la main. Un appel d'air, puissant comme un torrent, lui coupa le souffle, tandis que les énormes chiens et le traîneau accrochaient ce courant et s'arrachaient de la neige. Le cri hystérique de sa marraine s'étira vers les étoiles. Ophélie, elle, était incapable d'émettre le moindre... Lire la Suite →

Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher

"J'ai vécu dans des grottes et des forêts. Mes pieds étaient lacérés par les épines. Quand je me hasardais dans un village en quête d’œufs ou de lait les habitants faisaient des signes de croix, crachaient. Je le connais aussi, ce bruit-là, comme un renvoi, comme un chat qui vomit les os de l'oiseau qu'il... Lire la Suite →

De pierre et d’os de Bérangère Cournut

"Je suis encore restée quatre jours comme ça - sans toucher au phoque bouilli. Mes jambes étaient incapables du moindre mouvement, j'avais l'impression d'être assise dans un bol de pierre. J'ai fini par m'endormir profondément. C'est alors que j'ai été frôlée par de petites ailes. Je me sentais tirée vers le ciel, tandis qu'en réalité... Lire la Suite →

Station Eleven d’Emily St. John Mandel

"Qu'était la Symphonie sans Dieter, la clarinette et Sayid ? Kirsten considérait Dieter comme une sorte de grand frère, peut-être un cousin, quelqu'un qui faisait partie intégrante de sa vie et de celle de la troupe. Dans l'abstrait, il semblait inimaginable que la Symphonie continue sans lui. Et même si elle n'avait jamais été proche... Lire la Suite →

Martin Eden de Jack London

"- Il n'y a rien de semblable en littérature, dit Martin quand il retrouva enfin l'usage de la parole. C'est sublime... sublime ! Ça m'a fait tourner la tête, ça m'a soûlé. Cette grande question infinitésimale... m'obsède encore. Cette quête éternelle, sans cesse recommencée... cette petite voix plaintive et fluette de l'homme résonne encore à... Lire la Suite →

Indian Creek de Pete Fromm

"Au bout d'un moment, je fus trop à l'étroit dans la tente. Je sortis en courant, passant près de la rivière en donnant des coups de pied dans la neige qui s'envolait dans les airs. Je ne m'arrêtai que pour allumer la pipe que mes camarades de l'université m'avaient offerte, parce que, évidemment, tous les... Lire la Suite →

La horde du Contrevent d’Alain Damasio

"La troisième dimension de la vitesse est la plus imperceptible. On la trouve rarement incarnée. Tu es à mes yeux, Caracole, l'un des seuls êtres vivants que j'ai rencontrés qui la donne à voir - par instants, sur quelques éclats, quelques flèches. J'appelle cette vitesse le vif. Elle est adossée, secrètement, à la mort active... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑