La Passe-Miroir – Livre 1 de Christelle Dabos

"Perplexe, Ophélie s'agrippa à ce qui lui tomba sous la main. Un appel d'air, puissant comme un torrent, lui coupa le souffle, tandis que les énormes chiens et le traîneau accrochaient ce courant et s'arrachaient de la neige. Le cri hystérique de sa marraine s'étira vers les étoiles. Ophélie, elle, était incapable d'émettre le moindre... Lire la Suite →

Ecotopia d’Ernest Callenbach

"La décentralisation toucha tous les aspects de la vie. On dispersa les services médicaux ; au lieu d'avoir au centre-ville d'énormes hôpitaux assiégés de longues files d'attentes de patients, on créa partout des centres de soins et des cliniques de petite taille, ainsi qu'à l'échelle du quartier un système d'aides médicales à la personne. Les... Lire la Suite →

Dans la forêt de Jean Hegland

"En même temps que l'inquiétude et la confusion est apparu un sentiment d'énergie, de libération. Les anciennes règles avaient été temporairement suspendues, et c'était excitant d'imaginer les changements qui naîtraient inévitablement de ce bouleversement, de réfléchir à tout ce qu'on aurait appris – et corrigé – quand les choses repartiraient. Alors même que la vie... Lire la Suite →

Station Eleven d’Emily St. John Mandel

"Qu'était la Symphonie sans Dieter, la clarinette et Sayid ? Kirsten considérait Dieter comme une sorte de grand frère, peut-être un cousin, quelqu'un qui faisait partie intégrante de sa vie et de celle de la troupe. Dans l'abstrait, il semblait inimaginable que la Symphonie continue sans lui. Et même si elle n'avait jamais été proche... Lire la Suite →

Circé de Madeline Miller

"Ce fut durant cette période que je me retrouvai un jour au milieu des épais fourrés de la forêt. J'adorais parcourir l'île à pied, de ses points les plus proches du niveau de la mer jusqu'à ses recoins les plus élevés, à la recherche de mousses, de fougères et de plantes grimpantes, ramassant leurs feuilles... Lire la Suite →

La route de Cormac McCarthy

"Dans l'après-midi il recommença à neiger. Ils regardaient les pâles flocons gris doucement tamisés par la morne pénombre. Ils continuaient, avançant avec peine. Un fin grésil se formait sur la sombre surface de la route. A chaque instant le petit ralentissait, traînant derrière, et il s'arrêta et l'attendit. Reste avec moi, dit-il. Tu marches trop... Lire la Suite →

La horde du Contrevent d’Alain Damasio

"La troisième dimension de la vitesse est la plus imperceptible. On la trouve rarement incarnée. Tu es à mes yeux, Caracole, l'un des seuls êtres vivants que j'ai rencontrés qui la donne à voir - par instants, sur quelques éclats, quelques flèches. J'appelle cette vitesse le vif. Elle est adossée, secrètement, à la mort active... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑