De pierre et d’os de Bérangère Cournut

"Je suis encore restée quatre jours comme ça - sans toucher au phoque bouilli. Mes jambes étaient incapables du moindre mouvement, j'avais l'impression d'être assise dans un bol de pierre. J'ai fini par m'endormir profondément. C'est alors que j'ai été frôlée par de petites ailes. Je me sentais tirée vers le ciel, tandis qu'en réalité... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑