Les Vilaines de Camila Sosa Villada

"La chaleur trans était identique. La couche de maquillage qui devenait toute collante, un masque de boue chaude bouchant tous les pores pour que notre âme ne s'échappe pas par ces orifices chaque fois qu'on nous frappait. Le visage tout entier devenait un masque, le plus beau des masques, avec des traits trans plus réels... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑