Vers Calais, en Temps ordinaire de James Meek

"Berna entra à cheval dans les rues de Westbury, baignées de la lumière safran qui précédait le chant du coq. Madlen marchait à ses côtés, elle remuait la cheville de sa maîtresse pour l'empêcher de succomber à la fatigue et de tomber de sa selle. Toutes les bêtes et tous les hommes dormaient encore. Le... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑