L’homme qui meurt de James Baldwin

"Le visage, contre mon épaule, était encore mouillé : lentement il se sécha. Son souffle devint peu à peu plus calme, l'orage commençait à passer. L'orage commençait à passer pour lui, mais il entrait en moi. Je ne pouvais pas vraiment voir son visage dans le noir, mais j'étudiais ses traits dans les ténèbres de... Lire la Suite →

Sur le vif d’Elizabeth Acevedo

"Tout le monde se met en place en deux temps trois mouvements, et je retrouve Richard et Amanda à notre plan de travail. On est chargés de préparer des bouchées de patates douces, cuites en cocotte, à l'espagnol. C'était mon idée : un plat de Noël du sud des États-Unis, avec un soupçon d'Andalousie. La... Lire la Suite →

Désorientale de Négar Djavadi

"Tandis que l'évacuation continue, Leïli observe un temps le va-et-vient des soldats et décide qu'il est temps de fuir. Elle a treize ans et Mina onze ; elle est la grande sœur, elle doit les tirer de là. Elle prend la main de Mina, aussi inerte que celle d'une poupée de chiffon : "Allez debout,... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑