Circé de Madeline Miller

"Ce fut durant cette période que je me retrouvai un jour au milieu des épais fourrés de la forêt. J'adorais parcourir l'île à pied, de ses points les plus proches du niveau de la mer jusqu'à ses recoins les plus élevés, à la recherche de mousses, de fougères et de plantes grimpantes, ramassant leurs feuilles... Lire la Suite →

Les mangeurs d’étoiles de Romain Gary

"Mais c'était le visage de José qu'elle regardait toujours, bien plus que le numéro du jongleur, car les femmes sont sans doute moins sensibles que les hommes à l'appel de l'absolu et moins émues par les perspectives sans fin que l'exploit de Santini ouvrait devant l'humanité. C'était une expression de naïf émerveillement, un mélange de... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑